Close

Sign-Up for Newsletter

étude de cas de la Ville de Gatineau

Une consultation en ligne qui attire un large public : étude de cas de la Ville de Gatineau

Bang the Table

Bang the Table

Je dis toujours à nos clients qu’en matière de participation publique en ligne, la première année est la plus difficile. Faire connaître la plateforme et susciter l’intérêt des citoyens prend du temps. La meilleure façon d’y arriver est d’augmenter progressivement la base de participants en multipliant les initiatives d’implication de la communauté sur de nombreux sujets.

Occasionnellement toutefois, un client se démarque et donne l’apparence d’une grande simplicité. L’un de ces cas s’est produit récemment. La Ville de Gatineau, voisine québécoise d’Ottawa, lançait son premier site de consultation pour son Plan directeur du réseau cyclable.

Le site utilise notre carte interactive pour solliciter l’avis des cyclistes quant aux améliorations à apporter au réseau cyclable.

 J’ai été très impressionné de constater, deux jours seulement après le lancement, que plus de 800 contributions avaient été ajoutées au site. Ce nombre n’a cessé d’augmenter pour atteindre 1 300 commentaires et suggestions sur les installations cyclables de la ville.

Nous avons même dû regrouper des marques de commentaires sur la carte, sans quoi on ne pouvait plus la voir du tout !

Alors comment la Ville de Gatineau en est-elle arrivée là ? Eh bien, à l’évidence il s’agit d’un enjeu tangible et très concret pour les citoyens. Voilà donc le premier conseil pour obtenir un engagement des citoyens dans le processus : parlez des enjeux qui intéressent les gens et non pas de documentation ou de processus bureaucratiques.

Mais comment ont-ils fait connaître la démarche ? Anthea Brown, notre responsable canadienne de l’engagement, a contacté François Pirart, coordonnateur en transport actif au service de l’urbanisme et du développement durable, pour mieux comprendre la démarche.

Étonnamment, compte tenu du taux de réponse, la Ville de Gatineau avait été forcée de limiter la promotion de la consultation puisque des inondations majeures ont touché une part importante de son territoire au même moment. La réaction de François Pirart :

« Je suis très heureux dans le contexte où les inondations devenaient un dossier prioritaire pour la Ville. Sans les inondations, je crois que nous aurions eu une plus grande participation. Ce niveau de participation a contribué à donner une plus grande légitimité à notre initiative de transport actif ».

La clé du succès semble résider dans le choix de solliciter l’assistance des bons partenaires et d’avoir misé sur un marketing innovant.

Gatineau a développé des partenariats avec des associations locales de cyclistes pour rejoindre plus de 600 membres et les inviter à participer. La Ville a également diffusé un bulletin bihebdomadaire qui a contribué à promouvoir le projet.

Mais ils ne s’arrêtèrent pas là. Malgré les inondations, François Pirart a également partagé des renseignements sur la consultation le long de la piste cyclable et a pris un petit-déjeuner (beignes et café) sur la piste cyclable la plus animée pour intéresser les gens.

De toute évidence, cela a fonctionné ! Félicitations à M. Pirart et à l’équipe de Gatineau.

Matt Crozier

Directeur fondateur et PDG de Bang the Table

Villa de Gatineau

20 November 2016
Print Friendly, PDF & Email
Share on Pinterest
Share with your friends










Submit

Online Public Engagement

FREE E-Guide